UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

đ—–đ—Ÿđ—ąđ—§đ—šđ—„đ—˜ 𝗗𝗘 𝗟’đ—”đ—§đ—˜đ—Ÿđ—œđ—˜đ—„ đ—Łđ—„đ—˜Ìđ—Łđ—”đ—„đ—”đ—§đ—ąđ—œđ—„đ—˜ 𝗗𝗘𝗩 đ—˜đ—«đ—”đ— đ—˜đ—Ąđ—Š đ—Ąđ—”đ—§đ—œđ—ąđ—Ąđ—”đ—šđ—« 𝗩𝗘𝗩𝗩𝗜𝗱𝗡 𝟼𝟬𝟼𝟰, đ——đ—œđ—Šđ—–đ—ąđ—šđ—„đ—Š 𝗗𝗹 đ— đ—œđ—Ąđ—œđ—Šđ—§đ—„đ—˜ 𝗗𝗘 𝗟’𝗘𝗡𝗩𝗘𝗜𝗚𝗡𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 đ—Łđ—„đ—˜Ì-đ—šđ—Ąđ—œđ—©đ—˜đ—„đ—Šđ—œđ—§đ—”đ—œđ—„đ—˜ 𝗘𝗧 𝗗𝗘 𝗟’đ—”đ—Ÿđ—Łđ—›đ—”đ—•đ—˜Ìđ—§đ—œđ—Šđ—”đ—§đ—œđ—ąđ—Ą.

đ— đ—Œđ—»đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿 đ—čđ—Č 𝗩đ—Č𝗰𝗿đ—ČÌđ˜đ—źđ—¶đ—żđ—Č 𝗚đ—ČÌđ—»đ—ČÌđ—żđ—źđ—č,
𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ—–đ—Œđ—»đ˜€đ—Čđ—¶đ—čđ—čđ—Č𝗿𝘀,
𝗠đ—Čđ˜€đ—±đ—źđ—șđ—Č𝘀 đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ——đ—¶đ—żđ—Čđ—°đ˜đ—żđ—¶đ—°đ—Č𝘀, đ——đ—¶đ—żđ—Č𝗰𝘁đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—Č𝘁 đ—–đ—”đ—Č𝗳𝘀 đ—±đ—Č 𝗩đ—Čđ—żđ˜ƒđ—¶đ—°đ—Č𝘀 𝗖đ—Čđ—»đ˜đ—żđ—źđ˜‚đ˜…,
đ— đ—źđ—±đ—źđ—șđ—Č đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ—œđ—»đ˜€đ—œđ—Č𝗰𝘁đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—„đ—ČÌđ—Žđ—¶đ—Œđ—»đ—źđ˜‚đ˜… đ—±đ—Č đ—čâ€™đ—˜đ—±đ˜‚đ—°đ—źđ˜đ—¶đ—Œđ—»,
𝗠đ—Čđ˜€đ—±đ—źđ—șđ—Č𝘀 đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ——đ—¶đ—żđ—Č𝗰𝘁đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—œđ—żđ—ČÌđ—łđ—Čđ—°đ˜đ—Œđ—żđ—źđ˜‚đ˜… đ—Č𝘁 đ—–đ—Œđ—șđ—șđ˜‚đ—»đ—źđ˜‚đ˜… đ—±đ—Č đ—čâ€™đ—˜đ—±đ˜‚đ—°đ—źđ˜đ—¶đ—Œđ—»,
𝗠đ—Čđ˜€đ—±đ—źđ—șđ—Č𝘀 đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ—œđ—źđ—żđ˜đ—Čđ—»đ—źđ—¶đ—żđ—Č𝘀 đ—Šđ—Œđ—°đ—¶đ—źđ˜‚đ˜… (𝗙𝗘𝗚𝗹𝗜𝗣𝗔𝗘, đ—Šđ˜†đ—»đ—±đ—¶đ—°đ—źđ˜đ˜€)
𝗠đ—Čđ˜€đ—±đ—źđ—șđ—Č𝘀 đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀 đ—čđ—Č𝘀 đ—¶đ—»đ˜ƒđ—¶đ˜đ—ČÌđ˜€, đ˜đ—Œđ˜‚đ˜ đ—œđ—żđ—Œđ˜đ—Œđ—°đ—Œđ—čđ—Č đ—Œđ—Żđ˜€đ—Č𝗿𝘃đ—Č́
𝗠đ—Čđ˜€đ—±đ—źđ—șđ—Č𝘀 đ—Č𝘁 𝗠đ—Čđ˜€đ˜€đ—¶đ—Č𝘂𝗿𝘀
C’est avec une attention soutenue que j’ai suivi les conclusions de vos travaux Ă  travers le rapport synthĂšse qui vient d’ĂȘtre lu. Les recommandations pertinentes, pratiques et responsables auxquelles vous avez abouti sont le tĂ©moignage le plus Ă©loquent de votre engagement Ă  changer de paradigme sur la perception et la conduite du processus d’organisation des examens nationaux dans notre pays. Je vous en fĂ©licite vivement !
Cela me rassure car, comme je l’ai dis dans mon discours d’ouverture de cet atelier, je souhaite ardemment que les Ă©valuations, notamment les examens nationaux soient de plus en plus dĂ©dramatisĂ©s afin que nous puissions les organiser dans la plus grande quiĂ©tude et avec responsabilitĂ©. C’est pourquoi, j’exhorte chaque acteur Ă  s’approprier pleinement le rĂŽle qui est le sien dans le processus d’organisation des examens et Ă  le jouer avec la plus grande satisfaction.
Que chacun d’entre nous se rappelle constamment que son attitude a forcĂ©ment un impact sur l’ensemble du processus, qu’il soit positif ou nĂ©gatif. Mais aussi et surtout, chacun d’entre nous doit sans cesse se rappeler qu’il est observĂ© et jugĂ©, partout oĂč il est, quelque soit ce qu’il fait.
Les candidats aux diffĂ©rents examens sont nos Ă©lĂšves, nous les avons encadrĂ©s et enseignĂ©s pendant plusieurs annĂ©es, nous les pratiquons tous les jours et nous avons l’habitude de les Ă©valuer. MĂȘme si les enjeux peuvent ĂȘtre diffĂ©rents, mais un examen est une Ă©valuation comme toute autre Ă©valuation.
Chers participantes et Participants,
J’ai foi en vous, je suis persuadĂ© qu’en appliquant strictement les dispositions des rĂšglements gĂ©nĂ©raux et les recommandations de cet atelier, nous aboutirons Ă  des examens paisibles et crĂ©dibles. C’est un dĂ©fi certes Ă©norme, mais pas impossible.
La moralisation du systĂšme Ă©ducatif dans son ensemble est une façon probante pour nous, professionnels de l’éducation, d’accompagner le processus de refondation et de rectification institutionnelle, enclenchĂ© depuis le 05 septembre 2021 par le CNRD sous la haute direction de son Excellence GĂ©nĂ©ral Mamadi DOUMBOUYA, PrĂ©sident de la RĂ©publique, Chef de l’Etat. On ne le dira jamais assez : la refondation de l’Etat est tributaire de la refondation de l’éducation. Car, «tant vaut l’école, tant vaut la Nation.»
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais Ă  prĂ©sent fĂ©liciter la Direction GĂ©nĂ©rale des Examens et ContrĂŽle Scolaire, service organisateur du prĂ©sent atelier, pour sa volontĂ© ardente de hisser notre systĂšme d’organisation des examens nationaux parmi les meilleurs standards internationaux.
Quant Ă  vous, cher-es Participantes et Participants, je vous adresse toutes mes fĂ©licitations pour la qualitĂ© de vos productions et des dĂ©bats ayant concouru Ă  la formulation des recommandations si pertinentes. Vous venez de consentir d’énormes sacrifices pour la Nation.
Soyez rassurĂ©s que je mettrai en place une commission qui sera chargĂ©e du suivi de la mise en Ɠuvre des recommandations issues de cet atelier. Mieux, j’y veillerai personnellement.
Tout en vous souhaitant bon retour dans vos juridictions respectives, je déclare clos, le présent atelier préparatoire des examens nationaux, session 2024.
Vive l’école guinĂ©enne !
Bon retour dans vos familles respectives !
Je vous remercie !

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn

Actualités Populaires