UNE GUINEE NOUVELLE EST POSSIBLE

𝗘𝘅𝗮𝗺𝗲𝗻𝘀 𝗡𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘁𝗮𝘁 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗱𝗲𝘂𝘅𝗶𝗲̀𝗺𝗲 𝗷𝗼𝘂𝗿𝗻𝗲́𝗲 𝗱𝘂 𝗯𝗮𝗰𝗰𝗮𝗹𝗮𝘂𝗿𝗲́𝗮𝘁.

Les candidats du BAC ont abordé leurs épreuves de la deuxième journée ce dimanche 23 juin 2024. Dans l’ensemble, le climat a été paisible. Aucun incident majeur n’a été signalé.
Cependant, la lutte engagée contre la fraude par le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation Guinée s’est poursuivie. Car, des candidats et des surveillants ont été encore éliminés.
Matoto : le Chef de centre d’EP Koichiro et deux (2) de ses surveillantes ont éliminés pour légèreté. Les agents de sécurité dudit centre ont été aussi remplacés pour les mêmes causes.
Toujours à Matoto, au centre EP Enta Nord, deux (2) surveillants ont été remplacés pour laxisme.
Dubréka : un candidat a été renvoyé pour détention illégale de téléphone au centre Hadja Aye Bobo Diallo
Les deux (2) surveillants de sa salle ont également été remplacés pour manque de vigilance.
Kindia : deux (2) cas de substitution ont été découverts au centre Hadja Haby Diakité grâce à la vigilance des surveillants. Les fraudeurs ont aussitôt été mis à la disposition des services de sécurité.
Cinq (5) autres candidats ont été éliminés au centre Condetta 1 à Kindia. Ils ont été surpris dans la salle avec des téléphones connectés et opérant dans des groupes WhatsApp. Ils ont été mis à la disposition de la gendarmerie pour des fins d’enquêtes.
Siguiri : trois (3) surveillants furent éliminés puis remplacés pour légèreté au centre Framoi Bérété.
Cinquante (50) téléphones ont été également saisis pendant la fouille par les surveillants.
Lola : deux (2) candidats ont été éliminés pour détention de traité du sujet au centre lycée Lola. L’intrus qui a introduit les documents a été arrêté et mis à la disposition de la gendarmerie.
Trente-six (36) téléphones ont été également saisis dans des centres à Lola.
Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation invite les candidats encore inscrits dans les groupes WatsApp et autres Messenger à se désinscrire immédiatement. Sinon, une fois identifiés, ils seraient éliminés puis poursuivis par la justice pour fraude conformément à la 𝑳𝒐𝒊 𝑳037 𝒑𝒐𝒓𝒕𝒂𝒏𝒕 𝒄𝒚𝒃𝒆𝒓 𝒔𝒆́𝒄𝒖𝒓𝒊𝒕𝒆́ 𝒆𝒕 𝒑𝒓𝒐𝒕𝒆𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒅𝒐𝒏𝒏𝒆́𝒆𝒔 𝒂̀ 𝒄𝒂𝒓𝒂𝒄𝒕𝒆̀𝒓𝒆 𝒑𝒆𝒓𝒔𝒐𝒏𝒏𝒆𝒍.
𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗥𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀.

Partager:

Facebook
Twitter
LinkedIn

Actualités Populaires