𝗙𝗜𝗡 𝗗𝗘 𝗟’𝗔𝗧𝗘𝗟𝗜𝗘𝗥 𝗣𝗥𝗘́𝗣𝗔𝗥𝗔𝗧𝗢𝗜𝗥𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗫𝗔𝗠𝗘𝗡𝗦 𝗡𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗔𝗨𝗫 𝗦𝗘𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡 𝟮𝟬𝟮𝟰

𝘃𝗼𝗶𝗰𝗶 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗿𝗲𝗰𝗼𝗺𝗺𝗮𝗻𝗱𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀
Soumettre les règlements généraux des examens à une commission restreinte afin de corriger certaines imperfections .
Reinstaurer la délibération avant la proclamation des résultats
Sensibiliser les ONG et les différents acteurs sur le voile intégral;
Acheminer à temps les fournitures et petits matériels liés aux examens nationaux;
  • Poursuivre la formation des chargés des examens dans les IRE/DPE à l’utilisation des outils informatiques pour la gestion correcte des bases de données mises à leur disposition.
  • Augmenter le quota du nombre de correcteurs;
  • Soustraire de la surveillance des agents ayant fait preuve de légèreté lors des sessions précédentes;
  • Prévoir des copies individuelles des sujets pour les candidats du franco arabe;
  • Respecter rigoureusement les critères de choix des correcteurs, surveillants et membres de secrétariat de correction.
𝗟𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗥𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀

𝗖𝗟𝗢𝗧𝗨𝗥𝗘 𝗗𝗘 𝗟’𝗔𝗧𝗘𝗟𝗜𝗘𝗥 𝗣𝗥𝗘́𝗣𝗔𝗥𝗔𝗧𝗢𝗜𝗥𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗘𝗫𝗔𝗠𝗘𝗡𝗦 𝗡𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗔𝗨𝗫 𝗦𝗘𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡 𝟮𝟬𝟮𝟰, 𝗗𝗜𝗦𝗖𝗢𝗨𝗥𝗦 𝗗𝗨 𝗠𝗜𝗡𝗜𝗦𝗧𝗥𝗘 𝗗𝗘 𝗟’𝗘𝗡𝗦𝗘𝗜𝗚𝗡𝗘𝗠𝗘𝗡𝗧 𝗣𝗥𝗘́-𝗨𝗡𝗜𝗩𝗘𝗥𝗦𝗜𝗧𝗔𝗜𝗥𝗘 𝗘𝗧 𝗗𝗘 𝗟’𝗔𝗟𝗣𝗛𝗔𝗕𝗘́𝗧𝗜𝗦𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡.

𝗠𝗼𝗻𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗦𝗲𝗰𝗿𝗲́𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗚𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗮𝗹,
𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗖𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲𝗿𝘀,
𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗗𝗶𝗿𝗲𝗰𝘁𝗿𝗶𝗰𝗲𝘀, 𝗗𝗶𝗿𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗲𝘁 𝗖𝗵𝗲𝗳𝘀 𝗱𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲𝘀 𝗖𝗲𝗻𝘁𝗿𝗮𝘂𝘅,
𝗠𝗮𝗱𝗮𝗺𝗲 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗜𝗻𝘀𝗽𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗥𝗲́𝗴𝗶𝗼𝗻𝗮𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗹’𝗘𝗱𝘂𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻,
𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗗𝗶𝗿𝗲𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗽𝗿𝗲́𝗳𝗲𝗰𝘁𝗼𝗿𝗮𝘂𝘅 𝗲𝘁 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗹’𝗘𝗱𝘂𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻,
𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗲𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗦𝗼𝗰𝗶𝗮𝘂𝘅 (𝗙𝗘𝗚𝗨𝗜𝗣𝗔𝗘, 𝗦𝘆𝗻𝗱𝗶𝗰𝗮𝘁𝘀)
𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘃𝗶𝘁𝗲́𝘀, 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗿𝗼𝘁𝗼𝗰𝗼𝗹𝗲 𝗼𝗯𝘀𝗲𝗿𝘃𝗲́
𝗠𝗲𝘀𝗱𝗮𝗺𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗲𝘀𝘀𝗶𝗲𝘂𝗿𝘀
C’est avec une attention soutenue que j’ai suivi les conclusions de vos travaux à travers le rapport synthèse qui vient d’être lu. Les recommandations pertinentes, pratiques et responsables auxquelles vous avez abouti sont le témoignage le plus éloquent de votre engagement à changer de paradigme sur la perception et la conduite du processus d’organisation des examens nationaux dans notre pays. Je vous en félicite vivement !
Cela me rassure car, comme je l’ai dis dans mon discours d’ouverture de cet atelier, je souhaite ardemment que les évaluations, notamment les examens nationaux soient de plus en plus dédramatisés afin que nous puissions les organiser dans la plus grande quiétude et avec responsabilité. C’est pourquoi, j’exhorte chaque acteur à s’approprier pleinement le rôle qui est le sien dans le processus d’organisation des examens et à le jouer avec la plus grande satisfaction.
Que chacun d’entre nous se rappelle constamment que son attitude a forcément un impact sur l’ensemble du processus, qu’il soit positif ou négatif. Mais aussi et surtout, chacun d’entre nous doit sans cesse se rappeler qu’il est observé et jugé, partout où il est, quelque soit ce qu’il fait.
Les candidats aux différents examens sont nos élèves, nous les avons encadrés et enseignés pendant plusieurs années, nous les pratiquons tous les jours et nous avons l’habitude de les évaluer. Même si les enjeux peuvent être différents, mais un examen est une évaluation comme toute autre évaluation.
Chers participantes et Participants,
J’ai foi en vous, je suis persuadé qu’en appliquant strictement les dispositions des règlements généraux et les recommandations de cet atelier, nous aboutirons à des examens paisibles et crédibles. C’est un défi certes énorme, mais pas impossible.
La moralisation du système éducatif dans son ensemble est une façon probante pour nous, professionnels de l’éducation, d’accompagner le processus de refondation et de rectification institutionnelle, enclenché depuis le 05 septembre 2021 par le CNRD sous la haute direction de son Excellence Général Mamadi DOUMBOUYA, Président de la République, Chef de l’Etat. On ne le dira jamais assez : la refondation de l’Etat est tributaire de la refondation de l’éducation. Car, «tant vaut l’école, tant vaut la Nation.»
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais à présent féliciter la Direction Générale des Examens et Contrôle Scolaire, service organisateur du présent atelier, pour sa volonté ardente de hisser notre système d’organisation des examens nationaux parmi les meilleurs standards internationaux.
Quant à vous, cher-es Participantes et Participants, je vous adresse toutes mes félicitations pour la qualité de vos productions et des débats ayant concouru à la formulation des recommandations si pertinentes. Vous venez de consentir d’énormes sacrifices pour la Nation.
Soyez rassurés que je mettrai en place une commission qui sera chargée du suivi de la mise en œuvre des recommandations issues de cet atelier. Mieux, j’y veillerai personnellement.
Tout en vous souhaitant bon retour dans vos juridictions respectives, je déclare clos, le présent atelier préparatoire des examens nationaux, session 2024.
Vive l’école guinéenne !
Bon retour dans vos familles respectives !
Je vous remercie !

𝗣𝗮𝘀𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗮𝘂 𝗠𝗘𝗣𝗨-𝗔, 𝗹𝗲 𝗻𝗼𝘂𝘃𝗲𝗮𝘂 𝗦𝗲𝗰𝗿𝗲́𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗚𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗮𝗹 𝗶𝗻𝘀𝘁𝗮𝗹𝗹𝗲́ 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘀𝗲𝘀 𝗳𝗼𝗻𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀.

La cérémonie de passation entre 𝗗𝗿 𝗝𝘂𝗹𝗶𝗲𝗻 𝗕𝗢𝗡𝗚𝗢𝗡𝗢 Secrétaire Général sortant et 𝗗𝗿 𝗬𝗼𝘂𝘀𝘀𝗼𝘂𝗳 𝗕𝗼𝘂𝗻𝗱𝗼𝘂 𝗦𝗬𝗟𝗟𝗔 Secrétaire Général entrant a été placée sous la présidence du Secrétaire Général adjoint du gouvernement accompagné de la cheffe de cabinet et des Secrétaires Généraux d’autres départements ministériels.
Des hauts. cadres du Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation et ceux du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi étaient aussi présents.
Une occasion saisie par 𝗗𝗿 𝗬𝗼𝘂𝘀𝘀𝗼𝘂𝗳 𝗕𝗼𝘂𝗻𝗱𝗼𝘂 𝗦𝗬𝗟𝗟𝗔, pour inviter ses collaborateurs à une synergie d’actions privilégiant l’approche axée sur les résultats au bénéfice de la jeunesse.
𝙀𝙣 𝙞𝙢𝙖𝙜𝙚𝙨, 𝙡𝙚 𝙙𝙞𝙨𝙘𝙤𝙪𝙧𝙨 𝙙𝙪 𝙣𝙤𝙪𝙫𝙚𝙖𝙪 𝙎𝙚𝙘𝙧𝙚́𝙩𝙖𝙞𝙧𝙚 𝙂𝙚́𝙣𝙚́𝙧𝙖𝙡 𝙙𝙪 𝙈𝙀𝙋𝙐-𝘼. (𝙫𝙞𝙙𝙚́𝙤)
𝗟𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗥𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀

𝗗𝗲́𝗺𝗮𝗿𝗿𝗮𝗴𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝘁𝗿𝗮𝘃𝗮𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗹’𝗮𝘁𝗲𝗹𝗶𝗲𝗿 𝗽𝗿𝗲́𝗽𝗮𝗿𝗮𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗲𝘅𝗮𝗺𝗲𝗻𝘀 𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝘂𝘅 𝘀𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝟮𝟬𝟮𝟰 𝗮̀ 𝗰𝗼𝗻𝗮𝗸𝗿𝘆

C’est un passage obligé à la veille des examens nationaux en Guinée.
L’atelier préparatoire organisé chaque année par le MEPUA à travers sa direction chargée des examens a pour objectif d’assurer une meilleure préparation pédagogique, matérielle et logistique de l’ensemble du processus des examens nationaux en vue de leur crédibilisation et leur réussite.
Cette année, ils sont une centaine de participants IRE, DPE/DCE, partenaires sociaux et autres cadres du niveau central et déconcentré à prendre part à la rencontre.
Durant 3 jours les participants venus de tout le pays vont discuter de plusieurs thématiques liées à la bonne gestion des examens nationaux. Ils tireront des leçons de la précédente session et proposeront des solutions.
Aussi, des questions liées à l’utilisation de la nouvelle plate-forme d’inscription des candidats en ligne au BEPC et au BAC , la plate-forme de gestion des notes des élèves des classes intermédiaires , les règlements généraux des examens, la sécurisation et la credibilisation des transferts des élèves entre structure déconcentrées et la gestion des diplômes étrangers seront entre autres débattues.
Le Ministre Jean Paul CEDY dit faire confiance à tous les acteurs impliqués dans la gestion des examens.
Il a appelé chacun à ses responsabilités en vue de la tenue d’examens crédibles en toute sérénité.
La rencontre prendra fin ce mercredi 15 mai à conakry.
𝗟𝗲 𝗦𝗲𝗿𝘃𝗶𝗰𝗲 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝘁 𝗥𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗣𝘂𝗯𝗹𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀